Biocamer

Un corps sain, dans un environnement sain.


1 commentaire

Makèpè-Missokè: la vie après les casses

 Depuis les démolitions des habitations le 06 juillet 2015, des sinistrés vivent toujours à la belle étoile et s’étonnent du non aménagement du drain pour lequel ils ont été délogés.

Douala, le 14 juillet 2015. Une déguerpie du quartier Makèpè-Missokè passe les nuits dans un lit de fortune en plein air, sur les décombres. Crédit Photo: Mathias Mouendé Ngamo

Douala, le 14 juillet 2015. Une déguerpie du quartier Makèpè-Missokè passe les nuits dans un lit de fortune en plein air, sur les décombres. Crédit Photo: Mathias Mouendé Ngamo

Des parpaings superposés les uns sur les autres servent de support à un lit en bois. En lieu et place du matelas, il y a du polystyrène recouvert de pagne. Un contreplaqué adapté sur les prolongements des extrémités du lit sert de toit. La moustiquaire est dressée. En ce mardi 14 juillet 2015, une jeune fille, la vingtaine, est allongée dans la couchette de fortune installée au milieu des décombres de maisons détruites au quartier Makèpè-Missokè, dans l’arrondissement de Douala 5ème au Cameroun. Lire la suite