Biocamer

Un corps sain, dans un environnement sain.

Cameroun: A l’école du développement durable

Poster un commentaire

112 enseignants des écoles primaires et maternelles de l’arrondissement de Douala 5ème, dans la capitale économique, ont été outillés pour former les apprenants à ce concept.

Douala, 13 février 2016. Des enseignants lors des travaux en atelier.Les habitants de l’arrondissement de Douala 5ème, au Cameroun, ne sont pas prêts d’oublier les ravages des inondations survenues dans la nuit du 19 au 20 juin 2015. Cette catastrophe naturelle, d’après Solange Ngouh, la coordonnatrice du Réseau africain pour l’éducation au développement durable (Raedd), a permis de voir la pollution importante dans cette partie de la capitale économique du pays, l’incivisme des populations et la non anticipation des politiques dans la gestion. Plusieurs mois après le sinistre, il est aujourd’hui question de s’outiller pour contribuer au plan environnemental de Douala 5ème afin d’anticiper ce type de phénomène, et mieux, de l’éviter. 112 enseignants des écoles maternelles et primaires dudit arrondissement ont à cet effet pris part à un séminaire de renforcement des capacités en éducation au développement durable les 10 et 13 février 2016.

Après avoir été édifiés sur les notions telles la pollution, l’environnement, le éco-gestes et le développement durable, les instituteurs regroupés en atelier ont proposé des méthodes d’apprentissage qui faciliteront l’adhésion des apprenants à ces concepts promus par l’Organisation des nations unies (Onu) à travers l’Unesco et les Objectifs du développement durables (Odd).

«Pour que le message passe facilement, on peut par exemple faire de petites scènes en classe avec les élèves. On peut aussi faire un dessin sur le tableau qui présente une épluchure de banane jetée au sol. Un usager de la route qui glisse dessus et tombe. Cette image va montrer aux enfants les conséquences liées aux déchets qui ne sont pas déversés dans la poubelle »,

a préconisé Nadège Fouazang, enseignante en classe de Section d’initiation au langage (Sil) au groupe scolaire bilingue Anderson, au quartier Bonamoussadi.

Douala, le 13 février 2016. Des enseignants lor des travaux en atelier..Dans certaines écoles de l’arrondissement de Douala 5ème, l’éducation à l’environnement et au développement durable s’intègre progressivement dans les programmes scolaires.

«Nous faisons des efforts. En ce qui concerne par exemple les emballages plastiques, nous avons mis des poubelles appropriées un peu partout et avons demandé aux élèves de les utiliser. A la maternelle où j’enseigne le plus souvent, les enfants apportent beaucoup de boite de yaourt, les jus en sachet et autres. Après cette formation, je vais essayer de mettre plus d’accent pour que les poubelles soient posées près de chaque classe »,

a indiqué Mirabelle Nyobe, directrice chargée au groupe scolaire bilingue Savoir de Beedi.

Mathias Mouendé Ngamo

Publicités

Auteur : mouenthias

Bonjour chers tous. Je suis journaliste et blogueur camerounais. Je réside à Douala. Mon souci à travers mes articles est d'informer, de former les citoyens et de provoquer en eux un changement positif de comportements. Le but final est d'obtenir, en tout lieu sur la planète terre, "Un corps sain dans un environnement sain". La sauvegarde de l'environnement est le gage d'un meilleur lendemain. Soyons tous des éco-citoyens. Vous pouvez me contacter par e-mail à l'adresse mouenthias@yahoo.fr Bonne lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s